Château

IL ETAIT UNE FOIS BUSSY ET SON CHATEAU…


Bussy-Albieux, connu depuis 1046, anciennement appelée « Bussy la Paêlle » fut le chef-lieu de l’une des plus anciennes et des plus considérables seigneuries du Forez, située sur une importante route stratégique reliant Le Puy à Nevers appelé « chemin de France ».

A Bussy, un château fut construit au bord du chemin du Forez pour surveiller « le chemin de France » lors des guerres qui ont duré plus de 120 ans. Situé sur une butte, il dominait le bourg actuel et le ruisseau Argent. L’église paroissiale y était alors intégrée. Quand a-t-il été construit ? Sans doute au début du XIème siècle. Ce solide château en bois et pierres était entouré de remparts et ceinturé de fossés.

En 1220, le comte du Forez donnera le château à Otmar de Verneuil seigneur de Bussy qui servira le roi de France (Philippe Auguste puis son fils Louis VIII).

Au cours de la guerre de cent ans, la châtellenie de Bussy s’étend sur un vaste territoire entre le pont de St Germain-Laval relevant de la famille d’Urfé et le chemin du Payet soumis aux seigneurs de Couzan : plusieurs paroisses sont rattachées à celle de Bussy : St Martin, Ailleux, St Sixte, Pommiers, Ste Foy, St Paul de Vézelin, St Georges de Baroilles, Cezay (en partie) et Saint Sulpice.

La justice de Bussy s’étend sur tout ce territoire : ce droit de justice va perdurer jusqu’en 1789 date de la révolution. Gilbert Mivière, notaire royal et procureur de justice de Bussy est inhumé en la chapelle du cimetière.

La célèbre route de France reliant le Puy à Nevers sera très fréquentée par les pèlerins allant à St Jacques de Compostelle. Ce chemin donnera de l’importance à Bussy. De nos jours, on peut encore constater que de nombreux marcheurs font une halte chez nous dès les premiers beaux jours visitant au passage notre église Saint-Martin et la Chapelle du cimetière qui fut l’église du prieuré.

En 1518, la châtellenie de Bussy est vendue à la veuve de Pierre d’Urfé. Bussy change alors de seigneur. Le château, peu à peu, ne peut plus jouer son rôle de défense, se délabre et devient dangereux pour les habitants du bourg. Il s’écroula subitement en 1825, heureusement sans générer de décès. Il fut complètement démoli à la fin du 19ème siècle, puis en 1879 c’est l’ancienne église paroissiale qui fut rasée et remplacée par l’église actuelle plus grande et orientée en sens inverse.

En 1900, il ne reste aucune trace des fossés du château. Le mur devant l’église actuelle a remplacé les fossés afin de permettre une sortie de l’église sécurisée : escaliers conduisant sur la place du bas.

Histoire de Bussy d’après les « Chartes du Forez »

IL ETAIT UNE FOIS BUSSY ET SON CHATEAU…


Bussy-Albieux, connu depuis 1046, anciennement appelée « Bussy la Paêlle » fut le chef-lieu de l’une des plus anciennes et des plus considérables seigneuries du Forez, située sur une importante route stratégique reliant Le Puy à Nevers appelé « chemin de France ».

A Bussy, un château fut construit au bord du chemin du Forez pour surveiller « le chemin de France » lors des guerres qui ont duré plus de 120 ans. Situé sur une butte, il dominait le bourg actuel et le ruisseau Argent. L’église paroissiale y était alors intégrée. Quand a-t-il été construit ? Sans doute au début du XIème siècle. Ce solide château en bois et pierres était entouré de remparts et ceinturé de fossés.

En 1220, le comte du Forez donnera le château à Otmar de Verneuil seigneur de Bussy qui servira le roi de France (Philippe Auguste puis son fils Louis VIII).

Au cours de la guerre de cent ans, la châtellenie de Bussy s’étend sur un vaste territoire entre le pont de St Germain-Laval relevant de la famille d’Urfé et le chemin du Payet soumis aux seigneurs de Couzan : plusieurs paroisses sont rattachées à celle de Bussy : St Martin, Ailleux, St Sixte, Pommiers, Ste Foy, St Paul de Vézelin, St Georges de Baroilles, Cezay (en partie) et Saint Sulpice.

La justice de Bussy s’étend sur tout ce territoire : ce droit de justice va perdurer jusqu’en 1789 date de la révolution. Gilbert Mivière, notaire royal et procureur de justice de Bussy est inhumé en la chapelle du cimetière.

La célèbre route de France reliant le Puy à Nevers sera très fréquentée par les pèlerins allant à St Jacques de Compostelle. Ce chemin donnera de l’importance à Bussy. De nos jours, on peut encore constater que de nombreux marcheurs font une halte chez nous dès les premiers beaux jours visitant au passage notre église Saint-Martin et la Chapelle du cimetière qui fut l’église du prieuré.

En 1518, la châtellenie de Bussy est vendue à la veuve de Pierre d’Urfé. Bussy change alors de seigneur. Le château, peu à peu, ne peut plus jouer son rôle de défense, se délabre et devient dangereux pour les habitants du bourg. Il s’écroula subitement en 1825, heureusement sans générer de décès. Il fut complètement démoli à la fin du 19ème siècle, puis en 1879 c’est l’ancienne église paroissiale qui fut rasée et remplacée par l’église actuelle plus grande et orientée en sens inverse.

En 1900, il ne reste aucune trace des fossés du château. Le mur devant l’église actuelle a remplacé les fossés afin de permettre une sortie de l’église sécurisée : escaliers conduisant sur la place du bas.

Histoire de Bussy d’après les « Chartes du Forez »

Agenda de la Commune

Samedi 2 DECEMBRE

Téléthon
organisé par le BUSSYTON
En savoir plus


Ateliers méditation

tous les jeudis du 4 janvier au 29 mars 2018 de 20h15 à 21h
organisé par association LE CHEMIN
En savoir plus


Dimanche 7 JANVIER 2018

Cérémonie des vœux du maire et inauguration de la salle des fêtes


Samedi 27 JANVIER 2018

loto du RPI
à la salle des fêtes de St Sixte
organisé par le sou de écoles du RPI

Toutes les dates

Horaire d'ouverture mairie

tel : 04 77 24 60 45


Le secrétariat est ouvert au public :
• Le lundi et le vendredi de 8h30 à 11h00
• le mardi de 9h30 à 11h00
• Le jeudi de 14h à 18h


Permanence maire adjoint :
• le lundi de 9h00 à 11h00.
Les autres jours sur rendez vous